item5a1
item5a

Politique

item3

Cover

Edito

Tema

Vie

People

CInéma

Politique

Nature

LIvres

FInance

S'indigner

Annexes

4ème cover

Qui a peur du

Sarkodile?

item9

LE Sarkodile est un nom qui apparaît pour la première fois dans mon roman Le 12ème Évangile. Un mélange de sarcasme et de crocodile. Le personnage est alors Président des États-Unis d’Europe (ça reste à faire si les Slovaques n’y voient aucun inconvénient) et il représente le pouvoir politique soumis à la classe des hyperriches. Il faut reconnaître que le Président actuel, pour un ultramontain comme moi (entendez ici un Genevois) est remarquablement antipathique. Il a tout faux, à tous les niveaux. Du yacht de V.B à son avion présidentiel custom et à sa dictature présentée en hyper présidence. Que ne fait-on pas avec les mots? Qu’un Emmanuel Todd se permette de citer ces jours “l’ignoble Sarkozy” sur un plateau tévé, que Marianne ose des couvertures telles que “le voyou de la République” est chose nouvelle, impensable avant ce mandat. On n'insulte pas le Président et Le Président n'insulte pas les travailleurs. Ça montre le malaise et l’exaspération du peuple. Sarkozy ne sera pas réélu. Impensable. À moins qu’il ne fasse déessekiser un Hollande aussi plat que le pays du même nom. On ne l’imagine pas. Toutefois son mandat démontre qu’il faudrait exclure les Texans et les avocats de la magistrature suprême. Pour ce qui est des Texans pas de grand problème en France. Pour les avocats c’est nettement plus délicat. Après tout le challenger de la gauche, Montebourg l'homme qui promet, est un avocat. Peut-être fait-il reprendre ici le mot de Monsieur de La Rochefoucauld : “Il y a de bons avocats, mais il n’y en a point de délicieux”… Mais non ! À Genève on sait très bien que Sarkozy fut un avocat passeur d’argent mettant les grandes fortunes françaises à l'abri de comptes bancaires à numéros. Cet homme ne sera jamais réélu. C'est chose certaine. Il n'est pas responsable des errements de Chirac et autres inconscients mais il les a bien aggravés. Ce qui me gêne, c'est de voir que la France a pu tomber aux mains d'un individu de cet acabit. Devrions-nous penser que les Français, comme les Américains, votent con ? Qui a peur du Sarkodile? Aparemment personne en dehors de ses serviteurs. J'avais une certaine idée de la France. Avec Sarkozy je la perds. Et l'opposition actuelle ne me fait pas rêver. Nous autres Suisses avons beaucoup de défauts mais il nous reste un bonheur. Nous ne connaissons que rarement le nom de nos guides suprêmes.

Jacques Guyonnet

item7 item6